Bien fixer votre loyer : comprendre l’IRL

Quand il s’agit d’une première location, le bailleur est généralement libre de fixer lui-même le montant pour son bien. Les exceptions concernent les zones soumises à des dispositifs de plafonnement ou d’encadrement de loyer, comme Paris. Plusieurs critères sont tout de même à prendre en compte pour définir le juste prix. Toutefois, lorsque vous souhaiterez réviser le montant du loyer de votre bien, les propriétaires devront se baser sur l’IRL.

Qu’est-ce que l’IRL ?

Publié tous les trois mois par l’INSEE, l’Indice de Référence des loyers est un indice permettant au bailleur de réajuster le montant du loyer de son bien. Ce document fixe les plafonds d’augmentation des loyers que peuvent adopter les propriétaires. Il peut s’appliquer à un bien meublé ou à un bien vide, dès lors que son bail a été conclu à une date précise et aux baux en cours dans cette période.

L’IRL est calculé en fonction de la moyenne de l‘évolution des prix à la consommation au cours des 12 derniers mois, hors loyer et hors tabac.

Afin de calculer l’augmentation des prix, vous devez prendre en compte les trois éléments ci-dessous :

  • Le montant du loyer
  • Le nouvel IRL du trimestre de référence
  • L’IRL du même trimestre de l’année précédente

L’opération suivante devra ensuite être réalisée pour obtenir le nouveau loyer :

Loyer en cours x nouveau IRL du trimestre/l’IRL de même trimestre de l’année précédente

Le trimestre de référence signifie la date écrite dans le contrat de location, à défaut, la date où le dernier indice de l’INSEE a été publié ou encore de signature du bail. Pour en savoir plus sur l’indice de référence des loyers, vous pouvez contacter votre agence immobilière en ligne, telle que Flatlooker ou vous rendre sur le site officiel du service public.

IRL loyer location

Fixer votre loyer : les erreurs à éviter

Pour connaître le montant exact auquel votre bien devrait être loué, il est important de lister dès le début les caractéristiques de celui-ci. Plus vous aurez d’éléments pouvant mettre en valeur le bien, plus vous pourrez vous situer dans les prix élevés.

Vous devrez ainsi déterminer la nature du bien : une maison, un appartement, un duplex ou une villa. Cela vous permettra d’avoir une première idée de son montant. Par la suite, prenez des mesures pour obtenir exactement la surface habitable et dénombrez le nombre de chambres et de pièces à vivre. Vous avez un jardin ou une surface extérieure ? N’oubliez pas de préciser sa nature et sa taille dans votre inventaire.

Prenez en compte les atouts et les faiblesses de votre offre locative afin de trouver le juste prix de celui-ci. Sachez que les nuisances sonores et l’absence de commerces à proximité du bien vont faire descendre son prix. Au contraire, une grande luminosité des pièces ou une maison en zone bien sécurisée fera grimper le loyer.

Évitez de fixer ce loyer trop haut afin de ne pas faire fuir les locataires potentiels et d’avoir une période de vacance moins importante. Si le tarif est trop bas, vous aurez du mal à le réajuster à la hausse par la suite à cause de l’IRL.

(40 lectures)

Ça peut vous interesser