Comment réussir sa location d’appartement meublé

Dans ce billet, je vous parlerai d’investissement immobilier locatif , et plus particulièrement de la location en immobilier meublée particulier : comment fonctionne-t-elle, quels sont les avantages, les inconvénients, les limites et pourquoi vous devriez commencer dans l’immobilier par de la location meublé.

1- Qu’appel-t-on location meublée ?

La location meublée, c’est le fait de louer un bien immobilier meublés et possédant les autres dispositifs censés pouvoir assurer la vie de votre locataire. Pour faire simple, il ne doit pas avoir à amener de meubles.

2- Quels sont les types de meubles que l’on doit impérativement fournir ?

Et bien mes amis, vous avez de la chance (ou pas) parce que depuis le 31/07 de cette merveilleuse année, un décret vient d’être signé, et il dresse précisément la liste des meubles que l’on doit fournir à notre locataire.

Parmi ces meubles, vous pourrez trouver les suivants :

  • Literie avec couette et/ou couverture;
  • Volet ou store dans les chambres;
  • Des plaques de cuisson;
  • Un four ou un micro-onde;
  • Un Frigo permettant de disposer d’une température inférieure ou égale à – 6°;
  • Vaisselle + couvert;
  • Table et chaises;
  • Meubles de rangement;
  • Luminaires;
  • Matériel d’entretien ménager adapté au logement.

 

3- Les avantages de la location meublée :

On peut y trouver plusieurs avantages :

  • Le loyer, à priori plus important.
  • la fiscalité, très avantageuse.

Les revenus en immobilier locatifs étant imposables, ils diffèrent d’une location meublée, où non meublée :

  • Les revenus de l’un sont considérés comme des bénéfices industrielles et commerciaux (BIC).
  • Pour l’autre on parle de revenu fonciers.

Pour la location meublée, on ne paie des impôts que sur la MOITIE (oui, vous avez bien lu) des revenus perçus. c’est un très gros avantage, qui se verra directement sur votre avis d’imposition.

Bien entendu, ce dispositif à ces limites, et pour profiter pleinement de ces 50% d’abattement, il y a une condition : le revenu fonciers du/des appartement(s) ne doit pas dépasser 32 600 € annuel, si on dépasse, on retombe dans le régime réel (déduction des charges, entre autre, je ferais un billet là dessus).

4- Les inconvénients de la location meublée :

Je n’en voit que très peu :

  • Le prix des meubles.
  • L’installation des meubles

En effet, pour pouvoir installer les meubles listés au dessus, il va falloir les acheter, et ces frais d’achats ne seront pas déductibles des impôts (sauf si on fait ça au régime réel, cf location nue) , il faut donc voir cela comme un investissement.

Je recommande fortement dans ce cas l’utilisation du site leboncoin.fr, ou des vide-greniers, qui moyennant une certaine sélection, vous procurera de bons meubles à des prix avantageux.

5- Les montages en location immobilier  meublée :

Il faut savoir qu’a l’origine, la location meublée était destinée pour un publique touristique (qui ne reste donc pas dans la durée), et à un loyer plus élevé (10% à 25% en général).

On se retrouve donc avec un loyer plus cher (meilleures rentrée d’argent), mais avec des mois à vides, ce qui est rarement compensée par les loyers.

Maintenant que se passe t il si mon appartement est meublé, mais que mon loyer est dans les normes ?

Je bénéficie d’un locataire à l’année, tout en ayant mon abattement fiscal.
J’ai les avantages de la location meublée, sans les défauts (le loyer n’est pas le même, mais sur l’année, on y gagne).

Un autre montage qui est particulièrement en vogue : la location saisonnière

Mais dans ce cas, il faut pouvoir assurer un bon taux de remplissage du bien, son emplacement (qui détermine le prix), et le ménage à chaque départ.

Pour plus de détails/informations, n’hésitez pas à allez voir du coté de http://www.pap.fr/

Et vous, comment envisageriez-vous de faire de la location meublée ?

(11 lectures)

Ce peut vous interesser

Laisser un commentaire