Le badge d’immeuble, la solution de sécurité pour les entrées

La sécurisation des accès par badge est un système avec lequel sont équipés la plupart des immeubles et des copropriétés, en remplacement de la clé mécanique Pass PTT. Fonctionnant à l’aide d’un badge d’immeuble, ce système a été conçu afin d’assurer la sécurité d’accès aux immeubles, et il est du devoir du syndic de copropriété de le fournir aux personnes ayant accès quotidiennement au logement. Comment fonctionne le badge d’immeuble, et pourquoi la copie de badge est-elle une solution répandue ?

Nous vous fournissons toutes les informations détaillées sur le sujet à travers notre article.

À quoi sert le badge d’immeuble ?

Le badge d’immeuble est un dispositif de sécurité simple et efficace qui permet de filtrer les personnes qui peuvent accéder aux différents accès de l’immeuble, afin de préserver les habitants des effractions, du vol, du démarchage, du vandalisme, etc.

Fonctionnement

Également appelé badge magnétique, le badge d’immeuble se compose d’une antenne et d’une puce RFID. Les données contenues dans cette puce sont protégées à l’aide de clés de chiffrement NXP qui en empêchent la lecture par des duplicateurs ou des copieurs de badge. Il peut se présenter sous différentes formes : bracelet, autocollant, badge standard et peut être attaché à un porte-clés.

Pour que le badge d’immeuble soit parfaitement efficace, son équipement devra être compatible avec les différentes huisseries des portes d’entrée. Vous pouvez par exemple doter vos portes d’un système de fermeture par ventouses électromagnétiques. Un seul et même badge peut donner accès à de nombreuses portes dans l’immeuble, selon le paramétrage choisi.

Comment gérer le badge d’immeuble ?

Pour gérer au mieux les badges d’immeubles distribués aux locataires et aux non-résidents, le syndic de copropriété devra tenir à jour une liste des résidents de l’immeuble, ainsi que des tierces personnes amenées à y avoir accès sans qu’elles n’y habitent, comme le facteur ou l’entretien par exemple.

Les badges devront être programmés et déprogrammés en fonction des emménagements et des déménagements, ainsi que des déplacements. Pour vous faciliter la tâche, sachez que vous avez la possibilité de commander une quantité importante de badges préprogrammés. Pour ce faire, il vous suffit de contacter les professionnels habilités à reproduire des badges d’immeuble, et notamment ceux de la marque Vigik, la plus utilisée.

De cette manière, vous obtiendrez des badges d’accès à un prix modéré avec un délai d’attente plus court, sans devoir passer par l’installateur. En adoptant cette solution, vous pourrez répondre aux demandes de badges plus rapidement, et accessoirement, proposer des badges moins chers pour les locataires. Copiez un badge d’immeuble Vigik évitera que les résidents n’effectuent des copies individuelles, de plus, vous pourrez faire déprogrammer plus facilement les copies de badges non rendues en cas de besoin.

Qui peut utiliser le badge d’immeuble ?

Puisque la distribution des badges d’immeubles est du ressort du syndic, il est important de définir clairement les personnes qui peuvent les obtenir.

Les résidents

Les locataires et propriétaires entrent logiquement dans la liste des personnes qui devront être en possession d’un badge pour accéder à leur logement. Dans tous les cas, il est important que toutes les personnes qui vivent dans un seul appartement puissent disposer chacune d’un badge d’accès, qui sera valide en permanence.

Par ailleurs, les membres du personnel amenés à travailler quotidiennement dans l’immeuble devront également obtenir un badge leur donnant accès de manière constante aux locaux.

Les non-résidents

Vous devrez prévoir des badges à validité limitée pour les personnes qui n’habitent pas l’immeuble, mais qui y ont accès ponctuellement. Dans ce cadre, il sera impératif de réglementer cet accès pour assurer la tranquillité des habitants : obligation de respecter de la propreté et la quiétude des lieux, l’identité de la personne doit parfaitement correspondre aux badges utilisés, etc.

En outre, le badge d’immeuble des non-résidents devra être programmé en fonction des plages horaires et des jours de la semaine durant lesquels ces personnes accèdent effectivement aux lieux. La validité des badges sera ainsi limitée, et devra faire l’objet d’une recharge toutes les 84 heures au maximum.

Quel budget prévoir pour l’installation du système ?

Pour installer un système de sécurisation par badge dans votre immeuble, vous devrez fixer un budget, le faire accepter en Assemblée Générale, puis l’ensemble des charges sera réparti entre chaque copropriétaire.

Le coût global de l’installation

Le coût total de votre système devra inclure celui de l’équipement, plus précisément : le lecteur de badges qui est compris entre 150 et 450 euros pour chaque porte, et le prix de chaque badge qui coûte 20 euros, programmation incluse. Ce prix sera dégressif en fonction du nombre de badges dont vous aurez besoin.

Prévoyez également dans ce budget le coût de l’installation du système de contrôle au niveau de chaque point d’accès qui peut être compris en moyenne entre 1000 et 2000 euros.

Enfin, le coût global devra également comprendre l’installation, les services de maintenance annuelle du système et les éventuelles interventions ainsi que la mise à jour de l’attribution des badges, dans le cas où le suivi est confié à l’installateur.

Le coût de la copie du badge d’immeuble

Le prix de la copie d’un seul badge peut être onéreux, notamment lorsqu’il s’agit d’une copie individuelle. C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle il sera plus avantageux pour les locataires de passer par le syndic de copropriété pour effectuer la copie. Copier un seul badge coûte en effet entre 25 et 50 euros, tandis qu’à partir de 10 badges, ce prix peut baisser jusqu’à 20 euros. À plus de 50 exemplaires, le prix d’une copie de chaque badge est de 17,50 euros.

Il est important de préciser que le locataire ne devra assumer les frais du badge qu’au cas où il aurait perdu ou endommagé lui-même son badge d’immeuble.

La prise en charge par le syndic ou le propriétaire n’intervient que pour les nouveaux habitants qui ont emménagé récemment dans l’immeuble. À chaque remise de badge, vous pourrez faire signer un engagement au locataire quant à sa responsabilité en cas de vol ou de perte.

(18 lectures)

Ça peut vous interesser