2 vaccins pour protéger vos revenus locatifs du virus de l’impayé

Besoin d’aide ? Utilisez la section « Commentaires » pour répondre à la question posée dans l’audio

 

Avoir le bon locataire pendant 30 ans est le rêve de tout investisseur. Découvrez dans cet article comment éviter à vos revenus immobiliers d’être contaminés par le virus de l’impayé. Voici une énorme différence dans votre capacité à réussir de manière durable dans l’investissement locatif.

Au même titre que la recherche d’un investissement locatif qu consiste à gagner de l’argent dès l’achat, vous devez procéder de la même manière lorsque vous choisissez votre locataire.

Sachez que les locataires à problèmes présentent souvent quelques signes avant-coureurs.

Le choix doit se porter sur une personne présentant les meilleures garanties de bonne conduite en terme de

  1. solvabilité
  2. fiabilité

Par conséquent , il est important de comprendre que vous ne pouvez pas toujours compter sur votre première impression d’un locataire éventuel afin de déterminer s’il sera responsable et fiable.

Sans tomber dans la paranoïa et fouiller son passé comme un chien de chasse, voici 2 précautions à prendre afin de dégoter le meilleur candidat locataire :

1- Le vaccin contre l’insolvabilité

Les locataires potentiels doivent vous fournir les informations dont vous avez besoin pour prendre une décision en ce qui concerne la location de :

  • dernier avis d’imposition
  • contrats de travail
  • attestation de l’employeur
  • fiches de salaire
  • dernières quittances de loyer du logement qu’il a occupé

Vous n’êtes pas autorisé à refuser à quelqu’un la possibilité de louer votre logement en motivent  à cause de :

  • sa religion
  • sa race
  • son orientation sexuelle

Vous pourriez être poursuivi en correctionnelle pour discrimination…

 

2- Le vaccin contre la défaillance

La meilleure façon de procéder est de vérifier ses antécédents de location.

Beaucoup de propriétaires font cette erreur de ne pas oser cette « mini-enquête » de fiabilité locative.

C’est une erreur que vous ne pouvez pas vous permettre de faire si vous voulez éviter les locataires potentiellement problématiques.

En procédant à une simple vérification des antécédents vous donne la possibilité de déterminer s’il y a des eu des problèmes chez le propriétaires précédents.

Par exemple, en contactant son ancien propriétaire, vous pourriez découvrir

  • des retards de paiement répétés
  • des dégradations dont il est responsable
  • de son respect des règles de vie (tapages)
  • etc…

En outre, assurez-vous que vous prenez le temps de réellement vérifier ses antécédents.

Si le candidat-locataire refuse de vous fournir des références valables, vous allez gagner un temps fou en l’écartant de votre liste de demandeurs.

Voyez-vous d’autres précautions pour éviter de choisir un locataire à problèmes ?

Participez à la discussion dans les commentaires ci-dessous :

(2 lectures)

Ce peut vous interesser

1 réaction sur “2 vaccins pour protéger vos revenus locatifs du virus de l’impayé

  1. Catcat

    D’accord. Merci pour ces conseils. 🙂

Laisser un commentaire