Comment encaisser des loyers sans être propriétaire

Vous êtes locataire en région parisienne et vous comptez vous absenter plusieurs semaines ? Transformez votre absence en cash grâce à la sous location. Voici comment réaliser le meilleur placement immobilier au monde qui permet de recevoir des loyers sans acheter le moindre appartement et sans investir le moindre centime…

Parisiens ! Pourquoi vous perdez de l’argent à ne pas faire de sous location

Imaginez ceci :

  1. Pas d’emprunt immobilier
  2. Aucune tracasserie administrative
  3. Pas d’argent à investir
  4. Vous encaissez de l’argent gratuitement !

Le rêve me direz-vous ?

Mais quelle est donc cette solution miracle pour encaisser un revenu locatif sans être propriétaire ?

Quel est ce mystérieux investissement locatif ?

Même s’il est possible d’en faire dans toutes les régions, une sous location à Paris est l’endroit idéal.

La sous location est légale si elle respecte plusieurs critères :

  • Demander l’autorisation au propriétaire en recommandé avec accusé de réception en fournissant la copie de la pièce d’identité du sous locataire, la surface et le montant que vous sous louez
  • L’autorisation n’est pas obligatoire si vous ne sous louez qu’une seule pièce et/ou si le sous locataire est âgé de plus de 65 ans (une simple lettre d’information suffit pour vous couvrir)
  • Le « sous loyer » doit être inférieur au montant du loyer payé par l’occupant principal
  • Le montant du sous loyer doit être au prorata de la surface sous louée (10% du loyer que vous payez si vous sous louez 10% de la surface totale du logement)

Une sous location à Paris : une mine d’or ?

La région parisienne est l’agglomération de France qui se prête le mieux à ce genre de pratique car vous avez un potentiel de sous location auprès de différentes catégories de personnes.

Si votre logement est adapté, vous pouvez sous louer votre logement pour :

  • les touristes
  • les étudiants
  • les personnes à faibles revenus

Comment faire de la sous location en 3 étapes simples

ÉTAPE 1 : Obtenir l’autorisation de votre propriétaire

Votre bail actuel ne doit pas indiquer que la sous location est interdite (s’il en est fait mention, indiquez dans la demande d’autorisation que cette clause est levée à titre exceptionnel dans la condition où vous fournissez tous les éléments de la sous location) :

  • identité
  • durée de sous location
  • montant du sous loyer
  • surface louée

Nous sommes entre êtres humains intelligents et vous pourriez revendiquer quevous n’aimez pas laisser votre logement vide pendant vos vacances et que vous préférez permettre à un touriste ou un étudiant d’en profiter durant cette période.

L’argument que vous pouvez aussi amener est que le fait de faire de la sous location vous permet aussi de financer l’entretien du logement (un argument de poids pour tout propriétaire soucieux !)

ÉTAPE 2 : Faire la publicité de votre sous location

Inutile de vous rappeler qu’internet est le moyen le plus rapide et facile de trouver vos candidats.

A Paris, vous n’aurez aucun mal à trouver votre bonheur !

Voici plusieurs liens de sites pour trouver vos sous locataires :

  • SousLouer.com pour une sous location à Paris : l’inscription est totalement gratuite et le dépôt d’annonce ne coûte que 6 € sans limite de durée d’affichage. Des contrats de location rédigés par des avocats sont téléchargeables sur leur site.
  • Liste des sous location à Paris sur LeBonCoin.fr : cela vous donne une idée des prix de vos concurrents et le dépôt d’annonce est totalement gratuit.
  • Le site Séjourning.com : permet de déposer gratuitement votre annonce de sous location et propose un tableau de bord avec calendrier des réservations et engager des discussions avec des sous locataires potentiels
  • Les sous locations dans toute la France avec Sous Location.com : Le site permet de trouver et déposer des annonces sur tout le territoire français. La publication d’annonces est également gratuite.
  • Le site spécialisé en sous location Apartager.com : Un site très fourni en propositions avec une recherche intuitive.
  • E-Sublet.fr : l’avantage du site est qu’il présente les équipements de chaque sous location. L’inscription est gratuite.

 

ÉTAPE 3 : Déclarer vos revenus de sous location au fisc

Les loyers que vous recevrez sont aux Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC).

Ce statut fiscal vous permet de bénéficier d’un abattement de 50% du revenu déclaré.

Vous ne paierez donc de l’impôt que sur la moitié de ce que vous recevez.

Vous serez exonéré à 100% (article 35 bis du Code Général des Impôts) si le sous locataire utilise votre logement :

  • pour sa résidence principale
  • si le montant du sous loyer est établi dans des limites raisonnables

Que pensez-vous de cette manière d’investir ?

Pensez-vous qu’une sous location à Paris soit une bonne idée ?

(35 lectures)

Recherche récente:

  • ENCAISSEMENT LOYER SCI SANS IMMO

Ce peut vous interesser

2 réactions sur “Comment encaisser des loyers sans être propriétaire

  1. bonjour ,
    est-il possible de sous loué un bien en co-location dont je suis locataire mais souvent en déplacement ? le motant de la co-location dépasse forcément le montant de ma location ! c’est possible ? merci pour l’info
    cordialement

  2. Josephine

    Il me semble avoir déjà entendu parler de la sous-location. Est-ce que ça se pratique souvent ? Sinon, je trouve que ça a des avantages bien intéressants !

Comments are closed.